Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2013

Dernier numéro de Prospectives Royalistes de l’Ouest

Vous trouverez ici, la dernière livraison de Prospective Royaliste de l'Ouest.

Vous y retrouverez entre autres, l'intégralité du discours d'Amaury de Perros, délégué du CRAF pour la Loire-Atlantique.

Sommaire:

  • Editorial: Du pays réel au pays légal
  • Une simple proposition contre le chômage, par JP Chauvin
  • 2013 et le mariage pour tous, par P. de Millières
  • Pour en finir avec les mensonges historiques
  • Discours du Président de l'URBVM
  • Discours du Responsable du Renouveau Français de Nantes
  • Discours du Responsable du Centre Royaliste d'Action Française de Nantes
  • Album Photo

23/01/2013

21 janvier 2013 : Hommage au Roi Martyr à Nantes

Nantes aura honoré son roi martyr ce dimanche 20 janvier.

Organisé par nos amis de l’URBVM, cet hommage aura rassemblé une centaine de royalistes dans la froideur de cet hiver 2013.

A la suite des discours du président de l’URBVM et du représentant du Renouveau Français, le délégué du CRAF pour la Loire-atlantique Amaury de Perros, dans son discours aura évoqué la dictature perverse de la république, qui prétend faire le « bonheur » du peuple même contre sa volonté. Ainsi, imbus de leur supériorité issue des urnes, les « démocrates » depuis 1793, n’auront jamais hésité à tirer sur la foule quand cette dernière se mobilisait pour protester et crier on désespoir (« Vendéens et chouans de 93, canuts de Lyon en 1831, fusillés de Fourmies et de Draveil, anciens combattants et nationaux du 6 février 34, pieds-noirs et harkis d’Algérie, tous ont payé de leur sang d’avoir osé dire non à l’oppression ou à la traîtrise »).

Amaury de Perros rappelle alors que la mobilisation du dimanche 13 janvier pour la défense du mariage, n’aura récolté que mépris et morgue de la part du gouvernement. Alors que les coteries d’invertis, initiateurs de la dénaturation du mariage, auront eux été reçues par le Président.

Comme la mobilisation ne faiblit pas et que le peuple de France risque de retourner dans la rue, que fera le pouvoir ? Ignorer encore la voix populaire ou enverra t-il la troupe pour tirer à vue ?

Le délégué du CRAF terminera sur ces mots :

« La république a bien souvent montré qu’elle n’aimait pas les français. Hier, elle tirait sur la foule, aujourd’hui elle se contente de l’ignorer et de la mépriser. Pour combien de temps encore ?

La république a démontré qu’elle ne pouvait assurer le bonheur qu’elle prétendait apporter. Elle n’a fait que diviser les composantes de la société française.

C’est pourquoi, nous, royalistes, devons montrer à nos concitoyens la perversité de ce système de gouvernement et prouver que le retour d’un état monarchiste reste le seul recours pour garantir la paix entre les fils et filles de France.

Vive le roi ! »

Enfin, nous nous sommes retrouvé dans une taverne proche, afin de vivifier (s’il en était besoin !) notre foi dans la monarchie. Les chants camelots et de tradition se succédèrent, faisant résonner les voûtes du lieu, avant qu’une dernière Royale achève cette journée en l’honneur du roi martyr.

louis 16

Photos de la cérémonie et discours d'Amaury de Perros

Le reportage de l’URBVM est ici : http://urbvm.com/hommage-nantais-et-royaliste-a-louis-xvi-et-aux-victimes-des-guerres-de-louest/

02/01/2013

Bonne année 2013, Marianne...

voeux 2013

14/12/2012

La « Femen », gueuse du 21ème siècle

La rue appartient (toujours) à ceux qui y descendent

Alors que les mauvaises nouvelles pleuvent sur nos portefeuilles comme les sauterelles sur l’Egypte antique, on pourra tout de même se réjouir de la mobilisation du pays légal contre le projet de déstructuration de la société, perfidement appelé « mariage pour tous ».

Deux manifestations récentes destinées à protester contre la dénaturation d’un des fondements de notre civilisation, nous donnent quelque raison d’espérer. Tout n’est peut-être pas tout à fait fichu en notre « doulce France » et le pays réel sait encore, parfois, penser droit. Nous verrons bientôt si ce gouvernement d’invertis et de prévaricateurs continuera à promouvoir les idées malsaines qu’une minorité agissante tente d’imposer.

Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort…

Le culbuto louvoyant qui fait office de président, a « normalement » cédé au diktat d’associations militantes gays, celles-ci n’ayant pas supporté l’option « clause de conscience » accordée aux maires de France (pauv’ ‘tites choupettes, elles en étaient toutes retournées…). Nous voilà obligé de battre le pavé parisien en janvier prochain (à défaut de battre autre chose…). Cela confirme que nous avons bien un président normal, tout ce qu’il y a de plus normal dans la normalitude la plus aboutie en social-démocratie : normalement couard.

De bon matin, écoutant la revue de presse d’une radio périphérique, je retenais cette remarque liée à la forte mobilisation des familles les 17 & 18 novembre derniers : le journaliste pressentait à demi-mot, des lendemains compliqués pour le pouvoir en place. Il mettait en parallèle les manifestations de novembre et celles qui eurent lieu lors du projet de Pacs en 1999. Il relativisait ainsi certains commentaires sur la prétendue faible mobilisation contre ce projet de mariage pour tous. Certains comparaient en effet les 100 000 manifestants de samedi aux 100 000 manifestants de la grande manif de 1999. Sauf que, les 100 000 courageux de 1999 arpentaient en fait pour la seconde fois le pavé parisien ! Nuance. Le premier défilé du 07 novembre 1998 n’avait rassemblé lui, que 10 000 courageux piétons. Il faut donc comparer ce qui est comparable…

Politique fiction : si nous appliquons le même coefficient multiplicateur à la prochaine manifestation, nous serons près d’un million dans la rue le 13 janvier prochain ! Chiche ? Cela pourrait raviver les souvenirs d’un certain 24 juin 1984, quand le pays réel a mis en échec le projet Savary et fait tomber le gouvernement du gros rougeaud de Lille (Note pour mon biographe attitré : la manifestation de Versailles fut mon premier acte de militantisme à l’AF !). Vivement le 13 janvier !

Comment dit-on « gueuse » en ukrainien ?

femen, gueuseQuant aux « incidents » et autres « incivilités » dont auraient été victime les pseudos femelles, mais vraies activistes ukrainiennes stipendiées de Femen, les images diffusées par les médias parlent d’elles-mêmes : un groupuscule de harpies provocatrices suintant la haine, la haine du mâle, la haine de la famille, la haine des chrétiens, le tout avec la triste exhibition de ces corps de pauvres goules frustrées.

Ces « choses » suaient la haine. La haine des autres certes, mais aussi dans un certain sens, la haine d’elles-mêmes, hystériquement jalouses des visages radieux de ces familles portant leurs enfants sur les épaules ou poussant leurs bébés dans les landaus. Soyons charitables et plaignons ces pauvres hères qui ne seront jamais tout à fait heureuses de leur condition. Donnez-leur tout ce qu’elles réclament : Pacs, mariage, enfants adoptés ou PMA, que sais-je encore, elles trouveront toujours de quoi revendiquer pour compenser leur état de larve hédoniste et égoïste.

Peut-on raisonnablement considérer ces harpies comme des symboles de la féminité et de la défense du sexe faible ? Cela serait faire offense à nos chères jouvencelles et petits trottins. N’avions-nous pas là plutôt, la représentation en chair et en os de notre bonne vieille gueuse, celle qu’à l’AF nous souhaitons pendre au premier lampadaire venu ? D’ailleurs, au lieu de s’affubler d’un voile de religieuse, elles auraient pu porter le bonnet phrygien pour être plus conforme à leur genre. Le portrait eut alors été complet : la république enfin matérialisée ! La gueuse en chair et en os, personnalisée par des grognasses ivres de fureur et de fanatisme.

Les tricoteuses jacobines de 1793 qui accompagnaient vers l’échafaud, insultaient et crachaient sur les innocentes victimes de la Terreur, devaient bien ressembler à ces gorgones frustrées.

Leur courage n’étant pas celui des Amazones de la mythologie grecque, les vipères de la bande à Fourest ne sont que des minables rebelles en peau de gougnotte.

Leurs seins à l’air ? Whaou, quelle audace !

Franchement, des poitrines nues, même les enfants de chœur de Saint Nicolas du Chardonnet et l’ensemble de nos chers bambins en reluquent à foison : que ce soit près du club Mickey sur les plages de la Baule, dans les publicités pour des bains douches, les parfums ou les gels intimes ! Pourquoi ne pas plutôt sortir dans le plus simple appareil, hein, histoire de faire dans la vraie provoc’ bien graveleuse ? En s’affichant nues comme l’Eve du premier jour, elles auraient offert à nos chérubins un cours de SVT plus instructif que la dissection d’une innocente grenouille par un prof acariâtre (SVT, pour Science et Vie de la Terre ; le cours de science nat’ pour les anciens ! Mais ne nous méprenons pas quand même, je n’ai pas dit qu’il fallait disséquer les « Femen », non plus. Pas d’amalgame, ni de raccourcis trop rapides). Raté donc pour cette fois, elles ont de ces pudeurs les cocottes, finalement…

Allez les moukères, on s’revoit le 13 janvier ?

Mobilisez-vous !

Cet épiphénomène poitrinaire étant évacué, il reste que la rue ne s’est visiblement pas assez mobilisée, car le pouvoir semble rester sourd face à la montée de la protestation. Protestation qui s’étend bien au-delà de la sphère catho-loden-mantille en dentelle, soit dit en passant : outre les représentants de l’Eglise de France, des Rabbins, des recteurs musulmans, des pédiatres, une bonne partie du milieu associatif de l’enfance et de l’adoption, des psychologues et même des intellos de gôche comme Sylviane Agacinski, évoquent de très probables perturbations pour des enfants privés de parents de sexe différent. Ça commence à chiffrer.

Alors devant les menées de ces organophosphorés* qui attaquent notre civilisation, une seule option : tous à la manif le 13 janvier prochain !

Addendum : Le « tous » en question dans « mariage pour tous » n’ayant pas été vraiment explicité, cela laisse de la marge dans l’interprétation : mariage à 3 (le Brésil et les Pays-Bas ont déjà légalisé une union de ce type) ? À 4 ? Plus si entente ? Avec ses propres enfants, son frère et/ou sa sœur, son père, sa mère (« …ho ho, ce serait le bonheur… ») ? Avec une personne déjà mariée ? Entre votre voisine Alyson et son bichon maltais, Karim et son Pit Bull ? Entre humains et vénusiens (Raël, si tu me lis…)?

Tout cela donne le tournis et laisse augurer de croustillantes épousailles dans les années à venir. On ne remerciera jamais assez les socialistes, écolos et autres progressistes de tout poil, pour promouvoir de telles avancées sociologiques.

Le seul truc qui me chiffonne un tantinet, c’est que je ne vois pas bien quelles nouvelles bonnes idées nos esprits éclairés vont pouvoir sortir de leur chapeau recyclé et écolo-responsable. Le cannibalisme pour tous (ben quoi, c’est bio, non ?) ? La coprophilie expliquée aux enfants ? Les sacrifices humains pour calmer les esprits de la Terre ?

(*) Organophosphorés : substances hautement toxiques qui attaquent le système neurologique

09/11/2012

Le fantasme normal d’un président normal

Histoire de rire un peu sur le sujet pas drôle du moment, « gay, gay, marions-les ! », je publie ci-dessous, le dernier article de l‘excellentissime blog « Newsfiction.fr ».

Après le mariage homo, le mariage hollo !

 

http://www.newsfiction.fr/FANTASME-2-1_2_829.html

Se débarrasser de deux chieuses grâce au mariage homo : le rêve secret de François Hollande

 

homo, mariage, hollande

Un temps réservé sur la question du mariage homo, François Hollande semble désormais carrément enthousiaste à l’idée que ce projet voit le jour. D’après ses proches collaborateurs, le changement de position du chef d l’Etat serait du à sa manière d’envisager une des applications possibles de cette union entre individus du même sexe.

Accoudé à son bureau, François Hollande se plaît rêver que Valérie Trierweiler et Ségolène Royal convolent en justes noces et filent le parfait amour loin, très loin du palais de l’Elysée. Lune de miel en Australie, vie commune dans un village de la forêt Amazonienne… Pas jaloux pour un sou, le président a confié qu’il serait même prêt à célébrer la cérémonie.

Hélas, le chemin paraît long pour parvenir à concrétiser ce doux rêve.

 

 

Après ce moment de détente, le combat continue! N’oubliez pas de rejoindre l’Action Française pour la grande manifestation nationale le 18 novembre 2012 à 14h30, devant le ministère de la famille (avenue Duquesne à Paris).

Oui à la famille

Non au mariage homosexuel

Et à l’adoption d’enfants par des homosexuels

01/10/2012

Collage à Nantes : les muscadins du muscadet sont de retour !

DSC06994c.jpgA l’heure où de courageux vendangeurs sillonnaient dans l’aurore naissante, ciseau à la main, les vignes des coteaux de Sèvre et Maine, une escouade d’héroïques et zélés royalistes finissait de parcourir le pays du Muscadet, en long, en large et en travers (le «travers» en question n’ayant rien à voir avec un abus de «Côtes-de-Grand-Lieu sur lie» ou de «Château de la Mercredière», je m’empresse de préciser…).

Nuitamment donc, Soudarded et Amaury de Perros (l’escouade d’héroïques et zélés royalistes, c’est eux !), armés de sceaux, de colle, de brosses et d’une foi inébranlable dans la Cause, égayèrent Clisson et ses environs d’affriolantes mais néanmoins insurrectionnelles affiches de votre mouvement favori.

Ce dimanche, le pays nantais s’est réveillé aux couleurs de la jeunesse royaliste !

Qu’on se le dise, les muscadins du muscadet sont là !

Le Hellfest, c’est ringard. Vive le Royalfest !

DSC06995b.jpg  DSC06999b.jpg

DSC06997b.jpgDSC06996c.jpg